La Brique BlocStar As100 est une Brique-Béton qui se monte totalement par empilage à sec et qui est banchée au même titre qu’un bloc coffrant. Elle est usinée par meulage diamant et a une précision de + ou – 0,3 mm.

Selon le choix, ses parements peuvent être conçus en Béton « Autonettoyant » en utilisant les technologies « Ciments CALCIA : TX Arca », dont la fonction est de maintenir inaltérées les qualités esthétiques des façades et les performances mécaniques des bétons préfabriqués en offrant une totale constance de colorimétrie de leur parement.

Ses bétons font ainsi appel au procédé de la photocatalyse, qui est un phénomène naturel durant lequel une substance appelée photocatalyseur accélère, sans altération, la vitesse d’une réaction chimique grâce à l’action de la lumière. En utilisant l’énergie lumineuse, les photocatalyseurs engendrent la formation de réactifs, capables de décomposer par oxydo-réduction des substances organiques et inorganiques

DIMENSIONS :

Les Briques de béton As100 mises en œuvre, présenteront les caractéristiques dimensionnelles suivantes :

  • brique standard : parement 500 long x 65 haut (58 de hauteur de parement) / épaisseur 100
  • brique d’about : 500 long x 65 haut (58 de hauteur de parement) / épaisseur 100

Le respect des côtes bloquées se fait à l’identique des jonctions entre briques d’origine, à savoir par découpes avec un disque adapté monté sur une scie sur établi.

POSE :

Lors de la mise en œuvre de la Brique As100, les 1er rangs de briques sont directement scellés  sur le nu supérieur de leur rail de supportage par l’utilisation de « Mastic PU ».

Le joint horizontal est directement obtenu par la superposition à sec des différents rangs de briques. (Le joint horizontal étant un faux joint obtenu par moulage directement intégré au parement de la brique As100)

Le joint vertical est exprimé en jonction jointive bord à bord, sans apparence de mortier ni joint vif au niveau du parement.

Le respect des côtes bloquées se fait à l’identique des jonctions entre briques d’origine, à savoir par découpes avec un disque adapté monté sur une scie sur établi, puis par assemblage du joint vertical bord à bord, sans apparence de mortier ni joint vif au niveau du parement. Le joint horizontal est effectué comme en parties courantes décrites ci-dessus.

Pour les autres dispositions :

le montage est effectué en fonction des dispositions constructives retenues selon les règles édictées par le DTU 20.1 (maçonneries de petits éléments), et ce concernant la réalisation des murs de doublage de façade, afin d’en assurer la stabilité mécanique, l’étanchéité aux intempéries, l’isolation thermique et acoustique ainsi que l’aspect.

ÉTANCHÉITÉ :

Les dispositions en pied de mur et le principe de recueil et d’évacuation des eaux se doivent d’être conformes à la norme NF DTU 20.1

Afin d’éviter l’introduction d’humidité dans le vide d’air ventilé et de garantir une bonne ventilation du vide des murs doubles en façade, on interpose verticalement entre 2 briques As100 un boitier Pvc « Ventilmur » sur la longueur des maçonneries de chaque 1er rang et en linteau, à raison d’un boitier toutes les 3 briques.

Les traitements des points d’étanchéité aux interfaces entre double mur en brique, éléments porteurs et précadres des huisseries extérieures sont traités selon les dispositions requises.

STABILITÉ MÉCANIQUE / reprise de charges :

Pour les trumeaux et murs de hauteurs supérieures à 6 m ou 2 niveaux, l’utilisation d’équerres positionnées au droit des chaînages horizontaux de structure est à dimensionner en vue de la reprise du poids du double mur en briques.

STABILITÉ MÉCANIQUE / anti-dévers :

À l’aide d’agrafes inoxydables, en acier inoxydable le double mur en briques est stabilisé en étant ainsi relié aux éléments porteurs.

Les agrafes sont réparties régulièrement sur la surface et scellées à une extrémité dans l’élément porteur et à l’autre extrémité dans le voile béton intérieur des briques As100, et ce au fur et à mesure du montage des rangs de briques à raison de 5 agrafes par m2 de briques.

Isolations :

Dans l’espace intermédiaire entre les deux parois, l’isolation thermique est positionnée par panneaux isolants. Les panneaux isolants utilisés sont des panneaux rigides ou semi-rigides d’un isolant non hydrophile. Ces panneaux sont posés de façon à ménager une lame d’air d’au moins 2 cm entre ces panneaux et le mur de doublage en briques apparentes.

Les traitements des ponts thermiques se doivent d’être pris en compte afin d’assurer la conformité aux objectifs communiqués, notamment aux interfaces entre double mur en briques, éléments porteurs et précadres des huisseries extérieures.

ESPACEMENT ENTRE LE SUPPORT ET LE MUR BRIQUE

Le vide sera dimensionné conformément aux indications ci-dessus et en fonction de l’épaisseur d’isolant.

LONGUEUR DES CORNIÈRES :

- Les longueurs réelles des cornières sont inférieures de 5 cm au trumeau brique traités afin de laisser une petite marge de manœuvre. De même, si une zone demande plusieurs cornières de reprise, un jeu de 5 cm existera entre chaque élément

- Les cornières de linteau sont en repos de 15 cm sur les trumeaux gauche et droit.

CORNIÈRES ET CONSOLES DE SUPPORTAGE:

Les appuis de cornières dans le cas des linteaux, sont traités en 2 appuis quand le linteau est traité avec une seule cornière, et 1 appui gauche ou droit pour les cornières d’extrémités quand le linteau est traité avec plusieurs cornières.

Les finitions des cornières et consoles sont au choix des équipes de Maîtrises d’Œuvre.

REPÉRAGES :

Des repérages de références doivent être gravés de façon indélébile sur les cornières. Chaque référence devant être unique sur le chantier et indiquée sur un plan de calepinage (la lecture pourra ainsi être directe entre le plan et la pose)

LES CONSOLES :

Une étude préalable doit indiquer qu’elle est le type de consoles à utiliser (A-AR-B ou C). Les notes de calcul de chaque console se doivent d’être jointes.

- Les consoles A et B sont utilisées dans les cas courants,

- Les consoles C sont utilisées pour les grandes hauteurs.

FIXATIONS :

- Les fixations se font par des chevilles mécaniques à expansion de diamètre 12 pour les consoles A AR et B, de diamètre 16 pour les consoles C.

- Il est indispensable d’utiliser des rondelles carrosseries (appui sur les bretelles des consoles)

DÉPORT DE CORNIÈRE :

- Les bâtées sont en fait le décalage entre la console et la cornière (que l’on précise lors des études préalables)  -  d’une manière générale 5 cm sont préconisés afin de déporter la console du bord inférieur du linteau béton et d’éviter des cassures de l’angle.

 

  • 1- 1er Rang et Rangs Courants

AS100-1-1er-Rang-et-Rangs

AS100-1-1er-Rang-et-Rangs

 

  • 2- Coupe sur Linteau & Huisserie Traditionnelle

AS100-2-Coupe sur Linteau & Huisserie Traditionnelle

AS100-2-Coupe sur Linteau & Huisserie Traditionnelle

  • 3- Coupe sur Appui de Baie & Menuiserie Traditionnelle

AS100-3-Coupe sur Appui de Baie & Menuiserie Traditionnelle

AS100-3-Coupe sur Appui de Baie & Menuiserie Traditionnelle

  • 4- Coupe sur Appui de Baie & Menuiserie Affleurante

AS100-4-Coupe sur Appui de Baie & Menuiserie Affleurante

AS100-4-Coupe sur Appui de Baie & Menuiserie Affleurante

  • 5- Sous face de Linteau

AS100-5-Sous-face-de-Linteau

AS100-5-Sous-face-de-Linteau

  • 6- Raidisseur Vertical avec Menuiserie Affleurante

AS100-6-Raidisseur Vertical avec Menuiserie Affleurante

AS100-6-Raidisseur Vertical avec Menuiserie Affleurante

  • 7- Accrotaire

AS100-7-Accrotaire

AS100-7-Accrotaire

  • 8- Ventilmur

AS100-8-Ventilmur

AS100-8-Ventilmur


Cornière et Rail de Supportage


DTU 20-1 mise à jour 2008 FA161660